Mon expérience : Blanchiment dentaire

Hello,

Si vous me suivez sur Instagram vous avez pu voir début Janvier que j’ai suivi un traitement qui consiste à blanchir les dents. Même si je vous ai proposé un suivi et bilan sur Insta, je me suis dit qu’il était également pertinent de vous faire un article complet détaillant tout le processus. Petit disclamer, cet article n’a en aucun cas pour but de vous pousser à vous blanchir les dents. C’est quelque chose à laquelle je pensais depuis un petit moment, et après avoir vu le résultat sur ma maman, j’ai été convaincue par cette technique. Mes dents n’étaient pas très jaunes ou foncées, je n’ai jamais fumé, je bois rarement du café. La seule que je voulais corriger était la couleur un peu plus « jaune » de mes canines qui s’explique par le fait qu’elles sont plus épaisses. Mais c’est vrai que lorsque je souriais, je ne voyais que cette différence. Avis purement personnel.

 

Ce qui m’a convaincue à me faire blanchir les dents ?

  • Comme dit précédemment, ma maman a fait le traitement il y a quelques mois et le résultat qu’elle a obtenu est flagrant mais surtout naturel. Le but n’est pas de ressembler aux filles dans les magazines ou d’éblouir les gens dans la rue. Surtout qu’il faut savoir que ce résultat là n’est possible qu’après des retouches photos ou avec des facettes. Si vos dents ne sont pas blanches naturellement, il sera quasi impossible d’arriver à un résultat comme sur magazine.
  • C’est prescrit et suivi par son dentiste. Gros point positif pour moi ! Hors de question de faire un truc à la maison à la va vite et sans trop savoir ce que l’on fait. J’ai vu mon dentiste un mois avant, le jour du début du traitement, deux jours après le début du traitement, au milieu du traitement et à la fin.
  • Le traitement est rapide ! En effet, il se fait sur 12 nuits uniquement.
  • La marque Opalescence qui propose le traitement est connue et reconnue par les dentistes.

Comment cela s’est-il passé ?

En Décembre j’ai pris rendez-vous chez mon dentiste pour parler de ce fameux traitement. Il m’a alors pris les empreintes avec cette pâte étrange. Ceux qui ont déjà fait des empreintes savent de quoi je parle ;). C’est absolument indolore, pas très agréable mais ça ne fait pas mal du tout.

Et puis une fois les fêtes de Noël passées mon dentiste m’a appelée pour me dire que tout était prêt.

Il m’a expliqué tout le déroulé du traitement qui est relativement simple. Vous avez 2 gouttières adaptées donc à votre dentition du haut et celle du bas (1 pour le haut, 1 pour le bas). Vous porterez ces gouttières chaque nuit pendant 12 nuits. Votre dentiste vous donne un coffret Opalescence où se trouvent un dentifrice à utiliser durant le traitement, un boitier pour vos gouttières ainsi que 8 seringues de produit. 1 seringue fait donc une nuit et demie. Vous devrez diviser approximativement vos seringues par trois et verser 1/3 de produit dans chacune de vos gouttières.

Bien évidemment, vous mettez vos gouttières une fois vos dents lavées et le matin lorsque vous les retirez vous vous lavez les dents directement et nettoyez vos gouttières qui auront toute la journée pour sécher.

J’ai donc commencé le traitement le 7 Janvier 2019.
  • 1ère nuit : n’ayant jamais porté d’appareil dentaire ni rien, j’avoue que j’ai eu du mal à m’habituer au fait d’avoir du silicone accroché à mes dents. Je me suis réveillée quelques fois dans la nuit. Cependant, je n’ai ressenti aucune douleur. La libération a eu lieu le lendemain matin quand j’ai pu retirer les gouttières et me laver les dents.
  • 2ème nuit : je l’ai bien mieux vécue et puis en même temps j’étais fatiguée de ma nuit mouvementée de la veille ahah. Donc j’ai plutôt bien dormi.
    • Rendez-vous chez le dentiste pour voir si mes gencives supportent le choc et voir si tout va bien. Alors oui, évidemment, les gencives peuvent en prendre un coup, c’est un produit relativement fort donc le suivi est très important. Personnellement, mes gencives allaient très bien. Mais je sais que ça dépend des personnes. Ma mère avait du sauter un ou deux soirs de traitement car ses gencives étaient irritées et elle avait donc des douleurs.
  • 3ème nuit : rien à signaler, je m’habitue bien aux gouttières et c’est au matin du 4ème jour que j’ai commencé à réellement voir des résultats. Plutôt impressionnant alors que je n’étais qu’au quart du traitement.
  • 4ème nuit : certainement la nuit où j’ai le plus gardé les gouttières puisque je les aies gardées 12h. Toujours aucune douleur mais je commençais à ressentir une gêne en journée lorsque je mâchais. J’avais l’impression de ne pas réellement mâcher. C’est relativement bizarre à expliquer. J’ai conservé cette gêne le reste du traitement mais aucune crainte à avoir, à la fin cette gêne a totalement disparu.
  • 5ème nuit : la nuit s’est bien déroulée. Mais il est vrai que j’ai hâte le matin de sortir les gouttières. Ce jour là, la gêne pour mâcher était vraiment embêtante et j’avais hésité à sauter la nuit suivante. Puis finalement, quand je me suis lavé les dents avant d’aller me coucher j’ai préparé les gouttières. J’ai du me résigner et puis je pense qu’une petite voix me disait que plus vite je terminais mieux ce serait ;).
  • 6ème nuit : cette nuit a été plus courte que les autres (c’était le week-end si vous voyez ce que je veux dire), ce qui fait que j’ai porté les gouttières « seulement » 8h (les autres nuits je faisais en sorte de les mettre dès que je me posais après manger devant un film ou autre). Le lendemain matin aucune douleur aux gencives mais toujours cette gêne à mâcher bien sûr.
  • 7ème nuit : youpi ! j’ai dépassé la moitié du traitement !!
    • Rendez-vous chez le dentiste qui m’annonce que j’ai éclairci de plus d’une teinte. Je suis incapable de vous donner le nom des teintes. Il me semble que j’ai commencé à A3,25 et que donc à ce moment là j’étais à A2 et quelques, du chinois quoi … le principal c’est ce que l’on voit!
  • 8ème nuit : à ce stade où il ne reste plus grand chose du traitement on a juste hâte que ça se termine et on pense à ceux qui ont des traitements bien plus longs et on compatit ! Puis je vous promets qu’à la fin on se dit « ah c’était rapide en fait! ». Mais sur le coup pas vraiment ahah.
  • 9ème nuit : la différence devient dingue ! Toujours cette sensation de gêne lorsque je mange. Après c’est mon ressenti personnel, je sais que ma mère n’avait pas cette gêne.
  • 10ème nuit : les gencives commencent un peu à souffrir et il m’arrive de saigner (mmm moment Glam!) lors du brossage de dents. Si vous faites le traitement et que ça vous arrive le conseil que j’ai a vous donner c’est de bien rincer avant de poser les gouttières parce que le produit sur la plaie c’est pas une partie de plaisir … (je parle en connaissance de cause!) mais ça va vite mieux.
  • 11ème nuit : on touche à la fin ! ahah c’est bien la seule chose que je me dis.
  • 12ème nuit : je prépare mes gouttières et je me rends compte qu’il me reste encore du produit pour une 13ème nuit. Alors là je me mets à douter, à me demander si j’ai bien tout fait comme il faut. Je recompte les nuits et oui oui je suis bien mais ce qui s’est passé c’est que j’ai fait la séparation des seringues un peu à l’oeil et que je remplissais mes gouttières approximativement. Honnêtement j’avais largement assez de produit dans mes gouttières chaque soir. Alors soit mes dents sont petites et donc j’avais du produit en plus ou alors j’ai eu au moment de vide à un moment. Je sais pas mais toujours est il que j’avais du quoi faire une nuit en plus.
  • 13ème nuit : cette dernière nuit je ne l’ai pas faite directement après la 12ème mais je me suis accordée une nuit sans gouttière et puis c’était le week-end et je ne voyais mon dentiste qu’en début de semaine alors j’ai fait cette dernière lui la veille du rendez-vous. Je nettoie les gouttières une dernière fois et je les range dans le boitier.
    • Rendez-vous bilan chez le dentiste.
Bilan

J’ai finalement éclairci de plus d’une teinte et demie puisque j’ai terminé à A1,75/A2. Mes canines ont bien éclairci et c’était mon but premier. Les dents de devant qui étaient déjà blanches ont pris de l’éclat et le tout est bien plus harmonisé. Le suivi du traitement est très simple puisque je ne retournerai voir mon dentiste concernant le blanchiment que dans 1 an, 1 an et demi pour qu’il me donne 2 ou 3 seringues ce qui me fera donc 3-4 nuits de traitement pour maintenir le blanchiment tel qu’il est maintenant.

Le Budget

Je vous conseille d’aller voir votre dentiste pour en savoir plus sur le coût du traitement et du suivi que lui propose. De mon côté c’était entre 500 et 600 euros, je n’ai pas plus de précisions car c’était mon cadeau d’anniversaire. Je vous conseille donc vivement d’aller demander plus d’informations à votre propre dentiste.

Je pense avoir fait le tour et vous avoir tout raconté sur le traitement. 🙂

Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à m’écrire en commentaire ou sur les réseaux.

ENJOY & LOVE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ME SUIVRE